Passionnée de généalogie, Madame Carolyn Schott, domiciliée à Seattle, a cherché à connaitre la vie d’un grand-père qu’elle avait peu Connu. Passionnée de généalogie, Madame Carolyn Schott, domiciliée à Seattle, a cherché à connaitre la vie d’un grand-père qu’elle avait peu connu. Ses recherches lui ont fait découvrir que son grand-père avait fait partie des volontaires américains venus en France en 1917, pour défendre la liberté. 

Il avait été affecté au dépôt d’approvisionnement intermédiaire N° 2 du génie US à Montierchaume, dans le département de l’Indre. 

Madame Schott a pris contact avec la mairie de Montierchaume qui l’a aiguillée vers Frédéric Niémier, membre des Amis de La Martinerie et réalisant actuellement, avec Didier Dubant, des recherches sur cette présence américaine entre 1917 et 1919 sur les communes de Diors et de Montierchaume. 

Après plusieurs courriels, madame Schott a décidé de profiter d’un voyage en Allemagne pour faire escale à Roissy et venir à Châteauroux sur les traces de son grand-père. Accueillie puis guidée par Francine et Frédéric Niemier, elle a visité Châteauroux puis est allée découvrir les quelques traces restantes du camp américain sur la commune de Montierchaume. 

A l’issue de cette visite les Amis de La Martinerie l’ont accueilli pour une visite des locaux et plus particulièrement de l’exposition “Les américains à Montierchaume 1917 – 1919” A cette occasion Madame Schott a dévoilé une plaque du souvenir avec la photo de son grand père en uniforme, le caporal Billigmeier. 

Un séjour mémoriel plein de souvenirs et d’émotion.

Les photos