AVERTISSEMENT

Pour profiter pleinement de ce site, nous vous recommandons d'utiliser les navigateurs Firefox, Chrome, Opéra, Safari ou Internet Explorer à partir de la version 10.

Connectez-vous

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
adherez
Ceux de l usine d aviation Bloch

En 1936, Marcel Bloch, plus connu après la seconde guerre mondiale sous le nom de Marcel Dassault, décide de décentraliser partiellement son usine d’aviation de Courbevoie dans la région de Châteauroux-Déols. Tout en construisant sur des espaces jusqu’alors dévolus à l’agriculture, Marcel Bloch recrute rapidement et forme sur place des ouvriers pour fabriquer des éléments d’avions et procéder à la réception des appareils de série. Intégrée, dès le 1er janvier 1937, dans la Société nationale de constructions aéronautiques du Sud-Ouest (SNCASO), cette usine produit en série, successivement, et ce jusqu’à la défaite de juin 1940, le bimoteur Bloch MB 131, le chasseur monomoteur Bloch MB 151-152, puis 155.

Après guerre sont aussi effectuées des opérations de réparation et de livraison de différents types d’appareils jusqu’au 1er août 1951, date à laquelle les forces de l’armée de l’air américaine prennent officiellement la direction de l’usine. En donnant la parole à celles et ceux de chez Bloch, ce sont autant de parcours individuels qui témoignent des notions de qualité et d’amour du travail bien fait, mais aussi de la dureté due aux conditions de travail… Époque néanmoins rêvée car synonyme de stabilité de l’emploi et d’entraide entre les salariés.

Après les ouvrages 50 Ans d’aviation dans le ciel de l’Indre et Base américaine de Châteauroux-Déols – 1951-1968, Didier Dubant, docteur en histoire et spécialiste de l’aéronautique, s’efface ici pour mettre en valeur par leurs témoignages ceux qui ont façonné, assemblé et mis en état de vol les appareils produits à l’usine d’aviation Marcel Bloch, devenue SNCASO en Bas-Berry.

Go to top