Après le départ des militaires, le 30 juin 2012, la Cac s’est grattée la tête pour trouver une utilité… à 300 hectares de terre et des milliers de m² bâtis.
Accédez à l'intégralité de cet article sur www.lanouvellerepublique.fr