Tout jeune homme dans une ville de province occupée en 1939-1945, Maurice subit le joug de l’occupation allemande ainsi que les bombardements de sa ville par l’aviation alliée.

Avec des copains, il décide de franchir la ligne de démarcation pour aller s’engager et combattre. Il se retrouve plus tard dans des camps en Allemagne où il restera prisonnier plusieurs années. Il raconte sa vie au jour le jour, sur le ton de la conversation, d’un ton direct et captivant.

Il parle de La Martinerie aux pages 12, 13 et 14. Retrouvez la présentation de cet ouvrage dans notre bibliothèque.